Archives du mot-clef ségrégation urbaine



Devenir élève au Brésil en contexte ségrégué. Un défi impossible ?

La massification de l’accès à l’école au Brésil se développe à partir des années 1970, avec l’arrivée croissante des enfants et des adolescents issus de familles populaires. Ce processus est directement lié à la transition démocratique du pays, alors que la Constitution de 1988 donne une place nouvelle aux droits de l’enfant et de l’adolescent dans le système juridique brésilien, et affirme le droit à l’apprentissage scolaire. Cet article décrit le contexte général de développement de ce processus de massification et, plus spécifiquement, interroge les modalités de construction de l’identité d’élève chez les enfants et adolescents de classes populaires, en lien avec les “effets de lieu”. Cet article s’appuie sur une étude de cas qui analyse l’accès au droit à l’éducation scolaire des enfants et des adolescents qui vivent dans une grande favela de Rio de Janeiro.

Carte scolaire et ségrégation sociale des établissements. Une analyse monographique des collèges rennais

La carte scolaire est souvent associée à une croissance de la ségrégation scolaire. Toutefois, l’assouplissement de la carte scolaire mise en oeuvre depuis 2007, dont l’objet était notamment de favoriser la mixité sociale, a paradoxalement réduit celleci. L’article a pour objet de revisiter les liens entre la carte scolaire, en vigueur avant 2007, et la ségrégation sociale. Une analyse monographique des collèges rennais montre que, avant 2007, la ségrégation scolaire n’augmente que dans les seuls établissements privés. Cette croissance de la ségrégation scolaire est expliquée par des processus d’interdépendance compétitive entre les collèges publics et privés en rapport direct avec leur localisation géographique, la spécialisation sociale de leur recrutement, les spécificités de leurs offres pédagogiques et la concurrence des nouveaux collèges construits dans les communes limitrophes.