Archives du mot-clef réseaux



Le Vaudreuil (Val-de-Reuil) contre l’État ou l’itinéraire sociopolitique du localisme revisité

Les villes nouvelles des années 1960 ont donné une place déterminante au localisme. Parmi elles, le Vaudreuil ville nouvelle (Val-de-Reuil) représente sans doute le triomphe de cette grande utopie. Incarnée par le Droit à la ville de H. Lefebvre, cette façon de penser les rapports sociaux et la citoyenneté par la base fait toujours l’objet des politiques de la ville depuis trente ans. L’article montre comment les configurations relationnelles et les affiliations socioprofessionnelles des « bâtisseurs » du Vaudreuil dans différentes sphères (culturelles, techniques et politiques) ont structuré intellectuellement, historiquement et géographiquement cette pensée localiste. Il en résulte une remise en cause de cette conception manichéenne et statique de l’espace politique – le centre contre la périphérie – au profit d’une vision réticulaire, où les différents territoires mentaux de l’action publique autour du Vaudreuil constituent ses « lieux mémoire » symboliques. Aux connivences tant décriées entre « notables et administrations » des années 1960 succède un modèle de pouvoir plus diffus et décentralisé, représenté par des liaisons profitables aux mouvements gauchistes et au socialisme autogestionnaire.

Le rôle des écoles laitières dans le processus d’innovation des entreprises : réseaux et proximité

Les analyses économiques récentes ayant trait aux systèmes localisés d’innovation reposent sur deux hypothèses complémentaires, la première ayant trait au rôle joué par la proximité entre les acteurs, la seconde tenant au caractère particulier de la connaissance et aux problèmes posés par son transfert. La notion de proximité organisée, développée récemment par les économistes traitant de la question spatiale, souligne qu’au-delà de la proximité géographique, le transfert de connaissances exige aussi une proximité en termes de codes de communication, de systèmes de représentation et de stabilisation d’un système de relations. L’objet de cet article est d’analyser le rôle des écoles laitières (ENIL) et des stagiaires dans la constitution de ces réseaux externes aux entreprises et le transfert de connaissances pour innover. En étudiant les relations entre les entreprises et les écoles, nous faisons l’hypothèse que ces relations jouent un rôle primordial dans la constitution des capacités d’innovation des firmes, sur-tout lorsqu’il s’agit de PME.

Solidarité et urbanisation à Pékin : l’exemple du « village de Zhejiang »

Depuis l’ouverture de la Chine à l’économie de marché, le développement des villes a attiré de nombreux ruraux voulant profiter de cette opportunité. Mais le contrôle de la localisation des populations par le « hukou » leur interdit l’accès aux services publics. Pour éviter de tomber dans l’exclusion, elles ont développé des stratégies collectives. Ces stratégies, qui reposent sur une combinaison originale entre concurrence et solidarité, sont à labase d’un territoire qui ne peut plus être nié par les autorités municipales. Nous entendons suggérer dans cet article que le transfert des modèles de solidarité villageoise en milieu urbain peut permettre à l’urbanisation chinoise des’exprimer sur un mode moins  « dommageable » aux rapports humains…