Archives du mot-clef gestion



Représentations et pratiques de la nature dans un territoire transfrontalier : le cas « Marittime-Mercantour »

Les tensions entre les projets de protection de la nature, les populations locales et les pratiquants des activités de nature représentent une donnée constante. Cet article se penche sur la situation de deux parcs naturels frontaliers, situés en France et en italie, et les relations que ceux-ci entretiennent avec leurs territoires respectifs en tant qu’espaces protégés. Au moyen d’une investigation socio-historique, l’étude montre que le degré des tensions est étroitement lié au niveau d’implication des usagers de l’espace protégé au sein des actions menées par les parcs pour s’ancrer sur le territoire. Les différentes manières de se rapporter aux populations locales et aux pratiquants de ces deux territoires, qui caractérisent le Parc national du Mercantour et l’attenant Parco delle Alpi Marittime, semblent découler de visions de la nature – et de sa protection – qui s’avèrent profondément divergentes.

Pêches populaires et gestion des espaces maritimes

Les activités de ramassage ou de prélèvement sur l’espace littoral et maritime sont des usages populaires méconnus et socialement peu valorisés en dehors des groupes concernés. Aujourd’hui, ces espaces sont investis par différentes catégories sociales. Que deviennent alors ces usages populaires de l’espace ? Cet article analyse la manière dont un usage populaire s’ancre puis peut être visité par d’autres catégories sociales. Il révèle leur diffusion, réappropriation, transformation et légitimation par des catégories supérieures.
Par ailleurs, ces prélèvements effectués dans des zones fragiles posent la question de la gestion de la ressource et de la réglementation de ces usages. Dans le cadre spécifique de la gestion concertée de ces espaces « naturels », des alliances apparaissent entre les pêcheurs, d’origines désormais variées. Les différences entre catégories sociales semblent être lissées, mais n’assiste-t-on pas plutôt à la confiscation des espaces, de concertation, par les catégories supérieures ?