Imprimer

N° 134 : Repenser l’espace et le politique

 

Est-il encore besoin de penser politiquement l’espace ? Cette question est-elle superflue en cette période consensuelle ? Relevant de politiques publiques et, éventuellement, d’interventions « citoyennes » guidées par l’intérêt général, la conception, l’organisation et l’usage de l’espace ne seraient-ils « ni de droite ni de gauche » ? On verra pourtant, à partir d’exemples français ou étrangers et selon des approches diverses, que l’étude de la dimension spatiale du politique et de la dimension politique de l’espace paraît essentielle pour comprendre le déploiement de figures nouvelles du pouvoir et les stratégies de résistance collective qui s’opposent à lui.

I. REPENSER L'ESPACE ET LE POLITIQUE

 

II – HORS DOSSIER

 

III. NOTES DE LECTURES

Compte rendu thématique

François Cusin, « La gentrification en question : Entre stratégies résidentielles des nouvelles classes moyennes et mutations socioéconomiques des villes »

Recensions d'ouvrages
  • Mustafa Dikeç, Badlands of the Republic: Space, Politics and Urban Policy
  • Mark Douglas Lowes, Mégalomanie urbaine :la spoliation des espaces publics
  • Jean-Louis Violeau, Les architectes et Mai 68
  • Marie-Hélène Bacqué et Stéphanie Vermeersch, Changer la vie ? Les classes moyennes et l’héritage de Mai 68
  • Emmanuelle Le Texier, Quand les exclus font de la politique. Le barrio mexicain de San Diego, Californie

 

 

 


Imprimer