Imprimer

N° 119 : Les villes nouvelles, 30 ans après

 

Lors de la première annonce du projet de création des Villes nouvelles en 1965, elles furent largement approuvées. Seule la question des moyens financiers d’une telle entreprise a été soulevée ; mais les réactions des municipalités concernées ont été ignorées.
Inaugurant une conception critique du strict fonctionnalisme, leurs initiateurs n’ont-ils pas eu tendance à croire que le retour au centre urbain pourrait assurer la structuration d’une conurbation informe et de ses enfermements ségrégatifs ? Qu’en est-il, ici et ailleurs, de nos jours ?

I. LES VILLES NOUVELLES, 30 ANS APRÈS

 

II – HORS DOSSIER

 

III. NOTES DE LECTURES

Compte rendu thématique

Maurice Blanc, « Banlieue, banlieues »

  • A. Fortin, C. Despres, G. Vachon (sous la dir. de), La banlieue revisitée ;
  • F. Tomas, J.-N. Blanc, M. Bonilla, Les grands ensembles, une histoire qui continue… ;
  • H. Haeussermann, M. Kronauer, W. Siebel (sous la dir. de), An der Rändern des Städte (Aux marges des villes)
Recensions d'ouvrages
  • École nationale des ponts et chaussées, L’aménagement de la région parisienne (1961-1969). Le témoignage de Paul Delouvrier.
  • Bernard Hirsch, Oublier Cergy… L’invention d’une ville nouvelle. Cergy-Pontoise. 1965-1975.
  • Michel Mottez, Carnets de campagne, Évry, 1965-2007.
  • Claire Brossaud, Le Vaudreuil Ville Nouvelle (Val-de-Reuil) et son imaginaire bâtisseur. Identification d’un champ autour d’une ville.
  • Revue Ethnologie française, Mémoire des villes nouvelles.
  • Jacques Guyard, Évry ville nouvelle. 1960-2003, La troisième banlieue.

 

 

 


Imprimer