Imprimer

N° 116-117 : Habiter sans logis

 

En France, l’appellation courante de « SDF » (sans domicile fixe) se centre sur « la partie visible de l’iceberg ». Il y a aussi ceux qui n’ont pas un domicile bien à eux et qui sont pris en charge de façon précaire par un réseau amical et/ou par les institutions d’aide. Ce numéro compare les situations dans l’Union Européenne et au Brésil. Il analyse les modes de vie et les stratégies de survie des sans-logis ; il met en regard les réponses institutionnelles, prisonnières de contradictions majeures. Il explore les représentations des sans-logis véhiculées par le discours politique et les médias.

I. HABITER SANS LOGIS

 

II – HORS DOSSIER

 

III. NOTES DE LECTURES

Compte rendu thématique

Maurice Blanc, « Sans-abri et sans-logis »

  • Patrick Declerck, Les naufragés. Avec les clochards de Paris;
  • Djemila Zeneidi-Henry, Les SDF et la ville. Géographie du savoir-survivre;
  • S. Fitzpatrick, P. Kemp et S. Klinker, Single homelessness. An overview of research in Britain;
  • S. Klinker et S. Fitzpatrick, A bibliography of single homelessness research;
  • S. Klinker, S. Fitzpatrick, F. Mitchelle, J. Dean et N. Burns, A review of single homelessness research
Recensions d'ouvrages
  • Patrick Gaboriau et Daniel Terrolle (sous la dir. de), Ethnologie des sans-logis.
  • Michel Marié , Étude d’une forme de domination sociale
  • Julien Damon, La question SDF. Critique d’une action publique par Serge Clément

Sylvia Ostrowetsky s’est éteinte le lundi 12 avril 2004, après avoir courageusement lutté contre la maladie. Participante active à la vie de la revue, elle faisait partie de la rédaction depuis 1980 ; aussi le comité de rédaction s’associe-t-il à la douleur de ses proches. Elle préparait un dossier sur « les villes nouvelles » qui sera publié dans le numéro 4 de 2004, accompagné d’un hommage à Sylvia. Espaces et Sociétés 13 avril 2004

 

 

 


Imprimer