Imprimer

N° 115 : Ambiances et espaces sonores

 

Ce dossier d’Espaces et Sociétés a pour but de faire connaître des travaux de sociologie, de psychosociologie, d’architecture, d’urbanisme, de géographie urbaine sur le bruit, et en fait plus largement sur les ambiances et les espaces sonores, puisque nous nous sommes réunis dans un commun refus de réduire le bruit, à sa dimension négative. Cette attitude scientifique est sans doute choquante pour ceux qui interviennent sur les plaintes et la gêne, tant la difficulté à apporter satisfaction aux victimes du bruit est grande et fréquente. Elle suscite même un débat plus large, en s’éloignant de l’approche scientifique privilégiée par les administrations, en France et en Europe : celles-ci ont tenté d’objectiver la gêne en privilégiant la dimension acoustique du bruit, et elles ont cherché à relier les durées et intensités sonores à des réactions sensorielles, à des effets sur la santé (au sens large), et à des incidences économiques (dévalorisation de l’immobilier). Les lectures diverses du phénomène sonore dans sa diversité (voisinage, routes, avions) et dans son épaisseur historique, donnent à penser qu’il faudrait pour le moins construire une représentation plus qualitative et plus partagée de la gêne sonore.

I. AMBIANCES ET ESPACES SONORES

 

II – HORS DOSSIER

 

III. NOTES DE LECTURES

Recensions d'ouvrages
  • Pierre Lassave, Sciences sociales et littérature, concurrence, complémentarité, interférences
  • François Tomas (coordonateur), Espaces publics, architecture et urbanité de part et d'autre de l'Atlantique
  • Michel Peraldi (dir.), La fin des Norias ? Réseaux migrants dans les économies marchandes méditerranéennes
  • Jocelyne Cesari (dir.), La Méditerranée des réseaux-marchands, entrepreneurs et migrants entre l'Europe et le Maghreb

 

 

 


Imprimer