Imprimer

N°164 - 165 : L'observation et ses angles



Se mouiller au propre comme au figuré. De l’observation à l’ethnographie dans les bains-douches parisiens

par Claire Lévy-Vroelant

L’article rend compte d’une enquête collective menée par des étudiants de Licence de sociologie de l’université de Paris 8 dans les bains-douches municipaux parisiens, sous la conduite de leur enseignante. L’analyse d’extraits de journaux de terrain est centrée sur la performativité des interactions, au plus près de ce que les présents produisent de commun, au sens d’un espace social et spatial partagé et que tous les acteurs – usagers, employés, observateurs participants – contribuent à produire. L’inventivité des stratégies mises en place par les étudiants tient autant à leurs caractéristiques sociales qu’à un dispositif de recherche permettant la mise en commun des expériences. Ces lieux tout à la fois publics et privés apparaissent régulés par les tensions entre trois pôles : l’anonymat, l’hospitalité, et l’hostilité. La conclusion souligne l’ambiguïté de ces espaces, à la fois profondément vulnérables et porteurs de principes de résistance et de solidarisation, que seule l’observation permet de déchiffrer.

Mots-clefs : , , , ,

consulter l'article en ligne

N°164 - 165 : L'observation et ses angles


Imprimer