Imprimer

N°164 - 165 : L'observation et ses angles



L’habitat, relevé et révélé par le dessin : observer l’espace construit et son appropriation

par Daniel Pinson

La croissance urbaine a été accompagnée par celle des chiffres qui la mesurent et par l’abondance des discours et des paroles de ceux (et sur ceux), acteurs ou simples habitants, qui font, gouvernent et vivent les villes. En contraste, la connaissance des formes urbaines, de ce qui y est consommé et comment, et surtout de leur matérialité, de leur configuration d’objet, d’artefact matériel, semble moins saisissable, moins objectivable scientifiquement, et a moins retenu l’attention de la sociologie académique. L’observation et la description, plus familières à l’ethnologie, rendent souvent mieux compte de ces formes. Comme modalité graphique de la description, le relevé ethno-architectural constitue un outil, efficace et potentiellement fécond, de représentation de cette matérialité, mais aussi d’interprétation de ses interactions avec les pratiques et les représentations des habitants. Ses techniques de production et son apport à l’investigation, provenant de recherches menées sur la maison et ses territoires, constitueront la matière du présent article.

Mots-clefs : , , , ,

consulter l'article en ligne

N°164 - 165 : L'observation et ses angles


Imprimer