Imprimer

N°164 - 165 : L'observation et ses angles



Les espaces zonards : vers une observation collaborative

par Tristana Pimor

À partir d’une recherche ethnographique réalisée sur les pratiques délinquantes de jeunes de la rue qui se définissent eux-mêmes comme « zonards », une série d’interrogations sur les postures d’observation (distanciée, participante, collaborative) va progressivement émerger des espaces où se déroulent l’enquête et reconfigurer la posture de l’observateur.
Cet article souligne les effets du recours à l’induction, et les redéfinitions méthodologiques que nos contextes d’enquête nous imposent. Ces contextes peuvent constituer tout autant des freins à l’observation que des sources d’innovations méthodologiques et heuristiques. L’attention sensible portée au terrain zonard, d’où procède l’élaboration d’une observation collaborative avec les zonards, permet ainsi d’obtenir des données intimes, plus proches du vécu et des univers de sens des acteurs.

Mots-clefs : , , , ,

consulter l'article en ligne

N°164 - 165 : L'observation et ses angles


Imprimer