Imprimer

N°162 : Espaces d'enfermement



Homo-sociabilité et (auto)exclusion en prison pour hommes. Usages sociaux du sport et divisions de l’espace

par Gaëlle Sempé et Dominique Bodin

Cette étude sociologique, construite dans le cadre d’enquêtes sur les usages sociaux du corps et du sport en prison, s’attache à comprendre, et par conséquent expliquer, à travers l’exemple des représentations et de la position des détenus (auto)déclarés comme homosexuels, la construction et la naturalisation des rapports sociaux de sexes, leur hiérarchie, leurs mécanismes et leurs violences dans l’espace sportif de prisons pour hommes.

Investi par certains détenus comme un espace de reconstruction d’une identité masculine écorchée par la détention, l’espace sportif peut également être appréhendé par d’autres détenus comme un espace hiérarchisé et violent corroborant une mécanique d’(auto)exclusion des plus vulnérables d’entre eux, parmi lesquels les homosexuels. En tant qu’espace de socialisation important dans la prison et à travers sa dimension ambivalente, l’espace sportif se révèle dans ce travail comme un véritable laboratoire d’analyse de l’espace carcéral, des rapports sociaux et des tensions qui s’y nouent.

Mots-clefs : , , , , , ,



N°162 : Espaces d'enfermement


Imprimer