Imprimer

N°162 : Espaces d'enfermement



Expériences plurielles de l’enfermement : entre rejet et reprise de contrôle

par Céline Gouvernet

La littérature en sciences humaines tend à dépeindre une image unique de la prison alors qu’une variété d’établissements constitue le parc pénitentiaire français et que des expériences variables semblent en émerger. Considérant ici l’importance du rapport à l’espace dans la construction de l’individu, nous avons interrogé des détenus en maison d’arrêt et en centre de détention sur leur expérience de l’incarcération et de l’espace carcéral. À travers le rapport à leur espace de vie quotidienne, nous constatons deux vécus de l’enfermement très différents en fonction du type d’établissement concerné. Les détenus en maison d’arrêt souffrent de la promiscuité et de ses conséquences en termes de perte d’intimité, de peur de la contamination. Le rapport à l’espace en centre de détention manifeste une reprise de contrôle du sujet sur son environnement. Ainsi, nous sommes autorisée à considérer l’existence d’enfermements pluriels.

Mots-clefs : , , ,



N°162 : Espaces d'enfermement


Imprimer