Imprimer

N°162 : Espaces d'enfermement



Ages et usages des espaces carcéraux : l’expérience des détenus « âgés » en France

par Caroline Touraut

Si la population carcérale se caractérise par sa jeunesse, la part des 50 ans ou plus dans la population écrouée est passée de 5,0 % à 10,6 % dans les années 1990 et elle atteint 11,2 % au 1er janvier 2013. L’expérience vécue par les détenus « âgés » dans les prisons françaises apparaît dès lors un prisme d’analyse fécond et novateur pour interroger l’espace carcéral et ce qui se joue en son sein. En effet, l’usage que les détenus les plus âgés en font se comprend au regard des rapports qui s’observent entre personnes incarcérées. Par ailleurs, les contraintes de l’espace permettent de comprendre que la sédentarité s’ajoute à l’enfermement pour les détenus confrontés à une déficience en raison de leur âge. Ainsi, si la prison restreint et limite les déplacements pour toute personne détenue, les obstacles qui pèsent sur la mobilité des plus avancés en âge sont plus nombreux encore et participent de la définition de leur vieillesse.

Mots-clefs : , , , ,



N°162 : Espaces d'enfermement


Imprimer