Imprimer

N° 160 – 161 (1-2/2015) : Les échelles de la gestion territoriale



L’action métropolitaine, version française

par Alain bourdin

Cet article de synthèse participe au débat sur la théorie des métropoles. Il analyse l’action qui vise à créer, développer ou faire fonctionner des entités que les acteurs identifient comme des métropoles. Il étudie successivement les objets de l’action métropolitaine, ses acteurs et leurs coopérations, puis les régulations qui maintiennent le système en équilibre.

Il montre que des acteurs nombreux et peu homogènes coopèrent au sein de jeux instables et toujours plus nombreux. Ils produisent des objets composites. La régulation repose sur le benchmarking, les contraintes extérieures et la capacité mobilisatrice des entrepreneurs de métropole.

Il met en évidence un paradoxe de la métropole, forte par la concentration des opportunités et des ressources et la capacité de développement, faible car elle reconstruit sans cesse son équilibre, et dépend fortement de la contrainte extérieure. L’enjeu est alors de fédérer un grand nombre d’acteurs autour d’un récit ou d’un projet collectif.

Mots-clefs : , , , ,

consulter l'article en ligne

N° 160 – 161 (1-2/2015) : Les échelles de la gestion territoriale


Imprimer