Imprimer

N°159 : L’université : retour à la ville



Le système universitaire madrilène : entre concentration et dispersion géographique

par Lise Fournier

Cet article analyse le développement spatial des implantations universitaires à l’échelle de la Communauté autonome de Madrid. La capitale espagnole, qui représente le plus grand foyer universitaire d’Espagne, a vu le nombre de ses universités passer de un à quinze en à peine quarante ans. Le système universitaire régional se constitue dans un horizon temporel très resserré et les nouvelles universités, notam- ment privées, privilégient l’implantation dans la périphérie favorisée de l’aire métro- politaine. En revanche, le développement de l’université publique est conçu dans une logique de rééquilibrage régional et métropolitain. La dispersion des installations universitaires dans la région de Madrid s’opère dans un contexte de concurrence accrue entre les universités du fait des nouvelles politiques d’excellence et de la diminution du nombre d’étudiants, mais aussi marqué par l’absence de planification universitaire à l’échelle métropolitaine.

Mots-clefs : , , , ,

consulter l'article en ligne

N°159 : L’université : retour à la ville


Imprimer