Imprimer

N°158 : Agriculture et ville



L’agriculture de proximité face aux enjeux fonciers. Quelques réflexions à partir du cas francilien

par André Torre

Alors que la notion de nature s’impose dans les agendas des politiques et les revendications des habitants des villes, se manifeste depuis quelques années un retour de l’intérêt pour la question agricole dans et à proximité de la cité. L’émergence de nouvelles formes d’organisation, souvent innovantes, réinterroge la place de l’agriculture ainsi que l’avenir de la profession agricole. L’objectif de cet article est de faire le point sur les enjeux actuels de l’agriculture de proximité et, à travers l’analyse des conflits d’usage du sol, d’apporter un point de vue sur sa faisabilité et sa pertinence en zones périurbaines. Nous commençons par traiter de la question de l’agriculture de proximité et de ses enjeux. Puis nous présentons les contextes agricole et agro-alimentaire de la région île-de-France et la problématique prégnante du foncier. Nous proposons enfin une analyse des évolutions du foncier agricole francilien à partir de l’étude des conflits d’usage. Nous montrons que la conflictualité des espaces proches de la ville n’est pas liée à l’activité agricole elle-même, mais aux usages et anticipations de reconversion des terres agricoles.

Mots-clefs : , , , , ,

consulter l'article en ligne

N°158 : Agriculture et ville


Imprimer