Imprimer

N° 156 - 157 (1-2/2014) : Où est passé le peuple ?



L’habitat auto-construit aux limites de la ville : des classes populaires havraises en quête d’ailleurs

par Samuel Deprez et Philippe Vidal

Quand les habitants des quartiers populaires expriment le désir de vivre ailleurs, peu de possibilités s’offrent à eux. Leur condition de travailleurs pauvres ou de retraités modestes rend immédiatement caduque le rêve pavillonnaire, y compris dans une hypothèse périurbaine éloignée. Pourtant, au Havre, quelques ménages ont trouvé dans l’habitat informel une réponse à leurs aspirations à la faveur d’un détournement d’usage des jardins ouvriers sur une frange littorale oubliée. Sur cet espace, s’exprime une figure de la « résidence secondaire de proximité » qui traduit des formes inédites de bi-résidentialité populaire.

Mots-clefs : , , , ,



N° 156 - 157 (1-2/2014) : Où est passé le peuple ?


Imprimer