Imprimer

N° 156 - 157 (1-2/2014) : Où est passé le peuple ?



Les copropriétés en difficulté dans les grands ensembles. Le cas de Clichy-Montfermeil

par Sylvaine Le Garrec

Tandis que les centres-villes se gentrifient et que la rénovation urbaine cherche à introduire plus de mixité sociale dans les Zones urbaines sensibles, d’autres espaces de concentration des classes populaires peu médiatisés apparaissent : des copropriétés en difficulté situées au sein de grands ensembles. Cet article rend compte de ce phénomène en se penchant sur une copropriété emblématique de ce problème : les Bosquets à Clichy-sous-Bois–Montfermeil (93). L’étude socio-démographique de cette copropriété de 1 500 logements bâtie en 1965 montre qu’elle accueille une population dont le positionnement social est tout particulièrement fragile. Or, l’analyse de l’histoire des Bosquets et des trajectoires de ses habitants révèle que loin d’être un refuge sécurisant, ce type de copropriété aggrave au contraire la précarité des classes populaires qui y sont logées. L’exemple des Bosquets est symptomatique d’un phénomène plus diffus qui se développe à l’échelle nationale à mesure que se développent les copropriétés.

Mots-clefs : , , , ,



N° 156 - 157 (1-2/2014) : Où est passé le peuple ?


Imprimer