Imprimer

N° 156 - 157 (1-2/2014) : Où est passé le peuple ?



Des classes populaires (encore) mobilisées ? sociabilité et engagements municipaux dans une commune périurbaine

par Violaine Girard

Longtemps demeurés absents des représentations sociales du périurbain, les ménages populaires sont désormais nombreux à vivre dans ce type d’espace. On connaît cependant peu de choses sur les modalités concrètes de mobilisation qui sont les leurs dans ces espaces résidentiels. Cet article s’attache, à partir d’une enquête ethnographique menée dans une commune périurbaine dominée par les ménages des classes populaires, aux formes de sociabilité locale dans lesquels ceux-ci sont engagés. Loin de correspondre aux engagements caractéristiques des classes moyennes à fort capital culturel, leurs pratiques n’en sont pas pour autant marquées du sceau d’un strict repli sur la sphère domestique. Les scènes associatives et municipales apparaissent au contraire comme d’importants lieux de mobilisation pour des ménages issus des fractions supérieures des classes populaires qui y construisent collectivement les signes de leur appartenance locale et de leur respectabilité sociale.

Mots-clefs : , , , ,



N° 156 - 157 (1-2/2014) : Où est passé le peuple ?


Imprimer