Imprimer

Appels à article



L’université : retour en ville ?

Depuis qu’Espaces et Sociétés a publié son numéro consacré à l’université et la ville (1996), beaucoup de choses se sont passées.

À l’échelle mondiale s’affirme un système concurrentiel fortement marqué par les ranking, par l’élitisme et par un rapprochement croissant avec le monde économique. En France, une politique récente vise à créer des grands pôles universitaires compétitifs (universités fusionnées ou au moins PRES), notamment pour gagner des places dans les classements internationaux. En même temps, l’opération Campus, organise d’importantes interventions immobilières universitaires, marquées par un ensemble d’innovations dans les objectifs et la méthode qui la différencie fortement des opérations précédentes (Université 2000 – U3M).

Avec des variations importantes selon les pays, notamment en fonction des situations antérieures, les universités s’affirment comme des acteurs du développement local, de la dynamique et de l’innovation sociales, de l’urbanisme. On sort des campus, symboliquement et souvent matériellement. En témoigne ce « retour en ville » qui caractérise les projets immobiliers de nombreuses universités, même s’il prend une tournure très différente selon les cas et les régions du monde. Ce « retour en ville » remet en évidence la place des étudiants et des universitaires dans la ville. Au-delà, il entraîne un ensemble de conséquences sociales qui parfois se manifestent dans des conflits et font controverse.

On peut interroger le nouveau rapport qui est en train de se nouer entre les universités et la ville selon cinq axes :
1 – Les stratégies de transformation des universités à différentes échelles. Comment les interpréter ? Quelle place y tiennent les nouvelles formes du rapport à la ville ?
2 – Les acteurs et les enjeux. Quels sont les acteurs réellement mobilisés du côté de la ville et de l’université ? Comment coopèrent-ils ? Comment les uns et les autres perçoivent-ils les enjeux de leur coopération ?
3 – Les formes de la présence urbaine des membres de la collectivité universitaire (étudiants, enseignants, chercheurs, administratifs) : pratiques de la ville, choix résidentiels, implication dans la vie urbaine, les associations, l’activité économique, la politique etc.).
4 – Les méthodes et dispositifs utilisés pour agir dans et sur la ville. On prendra en compte les actions immobilières mais aussi celles qui visent à développer de nouvelles coopérations avec le monde économique ou l’action sociale urbaine. Dans le cas français, on s’efforcera d’ouvrir la « boîte noire » des opérations campus.
5 – L’interrelation entre stratégie urbaine et stratégie universitaire. Cela pose la question des relations entre les gouvernements urbains et les gouvernements universitaires, mais également celle de l’intérêt que manifestent respectivement les villes et les universités à devenir des acteurs de l’économie de la connaissance. On sera également attentifs aux scènes sur lesquelles se dessinent de nouvelles formes d’interaction, soit internes au monde universitaire (dans les domaines de la formation ou de la recherche), soit externes, avec le monde urbain (notamment les mouvements sociaux ou les groupes innovants) ou le monde économique.

Cependant d’autres pistes présentent de l’intérêt. C’est pourquoi tous les articles qui permettront d’analyser les formes actuelles de la relation entre université et ville seront les bienvenus, quelle que soit la thématique retenue, et même s’ils opèrent un retour historique, du moment qu’ils éclairent le présent. Même si les analyses concernant la situation française y occupent une place significative, le numéro gardera un caractère international.

Merci de votre contribution.

Coordination du dossier
Alain Bourdin et Élisabeth Campagnac

Calendrier
10 novembre 2012 : date limite de remise des articles
15 janvier 2013 : informations aux auteurs

Adresse pour la correspondance :
de préférence en version électronique par courriel

bourdin@msh-paris.fr
elisabeth.campagnac@enpc.fr


ou par voie postale ent trois exemplaires :

Alain Bourdin
IFU
5 boulevard Descartes
Champs-sur-Marne
77454 Marne-la-Vallée Cedex2

Attention, – Dorénavant la revue ne demande plus de propositions d’articles mais directement les articles.
- Les articles ne dépasseront pas 42 000 signes (espaces compris) en incluant : texte, notes, références bibliographiques, annexes, mais hors résumés.
- Les conseils aux auteurs figurent dans chaque numéro.
- Les normes de présentation et les conseils aux auteurs sont disponibles sur le site de la revue



Appels à article



Les appels à article depuis 2003


Imprimer