Imprimer

N° 100 : Tourisme en villes



Esthétique et urbanité : aperçu japonais

par Fujio ADACHI & Philippe BONNIN

L’esthétique japonaise du paysage urbain moderne s’est constituée depuis Meiji sur une admiration pour la civilisation occidentale, la prééminence du visiteur sur l’habitant, et l’incapacité d’agir dans un souci général hors des crises autrement que sur des points isolés et prestigieux. La modernisation (kindai ka), longtemps espérée, est confondue aujourd’hui avec l’occidentalisation (Yôka), et parée de tous les maux. Les règles urbanistiques existent, mais sont inadaptées et inappliquées. L’absence de consensus esthétique relatif au paysage urbain interdit la régulation. Pourtant, les esthétiques ancienne et moderne ne sont pas nécessairement incompatibles, peuvent ménager des effets de contrastes, une mise en valeur réciproque. Des mouvements de conservation et des expérimentations apparaissent à Kyôto, qui laissent entrevoir des changements dans la situation.

consulter l'article en ligne

N° 100 : Tourisme en villes


Imprimer