Imprimer

N° 108-109 : Espaces modes d'emploi



Rapport au quartier, représentation de l’espace et mobilité quotidienne : le cas d’un quartier périphérique de Québec-ville.

par Thierry RAMADIER

Cette étude porte sur l’articulation des niveaux sociaux, cognitifs et affectifs du rapport à l’espace urbain afin de saisir le contexte dans lequel s’inscrivent les comportements spatiaux. Les représentations sociales du quartier de résidence, ses représentations spatiales ainsi que celles de l’agglomération urbaine, et enfin l’échelle et la nature de l’attachement au lieu ont permis de dégager deux figures du rapport à l’espace : l’une qualifiée de rapport centripète, l’autre de rapport centrifuge depuis le quartier de résidence. Ainsi, les résultats obtenus introduisent le rapport à l’espace comme un processus qui participe à la construction d’un style de vie sur lequel s’étaye la mobilité quotidienne. Ce regard dynamique de la relation individu / espace urbain permet de montrer que la mobilité quotidienne ne s’exprime pas uniquement selon un continuum où le citadin est plus ou moins mobile, mais qu’elle dépend et se structure selon les motifs qui génèrent les déplacements urbains. On constate effectivement qu’une mobilité centrée sur la consommation se différentie de celle orientée vers la sociabilité le rapport à l’espace urbain du citadin.

consulter l'article en ligne

N° 108-109 : Espaces modes d'emploi


Imprimer