Imprimer

N° 107 : Les États-Unis : un modèle urbain ?



New York 1920-1940, métropole d’exils. Représentations de la modernité urbaine chez Louis-Ferdinand Céline, George Grosz et Fritz Lang.

par Laurent VIALA

Cet article traite de certains aspects de la modernité urbaine à New York pendant l’entre-deux-guerres à travers quelques enseignements de l’œuvre et de la vie de trois européens. Chacun décrit New York selon sa vision – européenne – de la vie dans la grande ville. George Grosz s’oblige à vivre en Amérique après avoir renié son passé. Fritz Lang produit une caricature de la métropole pour en dénoncer la mystification. Dans Voyage au bout de la nuit, Bardamu, au cours de son périple outre-Atlantique, dévoile la face cachée du rêve américain. Trois hommes en exil, trois personnages qui, malgré tout, ne peuvent oublier la spécificité de la ville européenne. La modernité demeure une œuvre spécifiquement américaine.

consulter l'article en ligne

N° 107 : Les États-Unis : un modèle urbain ?


Imprimer