Imprimer

N° 105-106 : Projet urbain, maîtrise d'ouvrage, commande



De la “maîtrise d’ouvrage ” au ” collectif d’énonciation” : proposition pour une nouvelle approche de la production territoriale locale.

par Olivier RATOUIS, Marion SEGAUD

Afin de mieux rendre compte du terrain étudié, les auteurs proposent ici un type d’approche anthropologique des rapports entre maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’œuvre, préféré aux outils classiques de l’analyse sociologique ou de la science politique.
Apparaissent alors au premier plan un groupe local porteur de projets dont la permanence peut étonner, mais aussi un type de dispositif original, instauré par le groupe, fondé non pas à partir de modèles mais d’expériences, socle lui-même d’expériences possibles – que les auteurs nomment “collectif d’énonciation”.
C’est ainsi que dans la région Nord-Pas-de-Calais la maîtrise d’ouvrage urbaine s’attache à produire des projets de territoire fruits d’une lente maturation. À l’aide d’un langage spécifique (technique, politique, culturel…), ce groupe local a construit à travers différents documents, fondateurs de l’action aménageuse, un récit dont les caractéristiques sont proches de celles du mythe.
Les auteurs proposent ainsi une version revisitée de la maîtrise d’ouvrage à travers laquelle on peut comprendre comment une instance locale prend en charge un projet de territoire. À l’heure où le renouvellement urbain fait l’objet de réflexions multiples, le cas mérite attention. Une piste, ouverte au débat.

consulter l'article en ligne

N° 105-106 : Projet urbain, maîtrise d'ouvrage, commande


Imprimer