Imprimer

N° 104 De la ségrégation à la dispersion Le territoire comme mode d'expression identitaire



Buenos Aires ou le rêve inachevé.

par Guénola CAPRON

L’objectif du présent article est de montrer comment, dans le contexte de la globalisation contemporaine, les élites et la classe moyenne de Buenos Aires continuent à se référer à des utopies et à des idéaux européens, ancrés dans leurs mentalités surtout depuis l’époque de l’immigration massive (1880-1930). Ces derniers déterminent la structuration de l’aire métropolitaine à travers la mise en œuvre de politiques publiques axées sur le renforcement du centre. Même si les tendances récentes au développement périphérique de formes urbaines enkystées, inspirées d’un modèle “états-unien”, remettent en cause le modèle de la ville-centre à l’européenne, c’est la question de l’accessibilité au centre qui reste un enjeu de pouvoir sur l’espace. Les contrastes entre ville européenne et ville latino-américaine laissent ainsi place à une opposition entre ville publique et ville privée.

consulter l'article en ligne

N° 104 De la ségrégation à la dispersion Le territoire comme mode d'expression identitaire


Imprimer