Imprimer

N° 115 : Ambiances et espaces sonores



La politique de l’eau face à la gestion des espaces : les Agences de l’Eau aux limites de la modernité

par Jean-Baptiste NARCY

Cet article porte sur la volonté aujourd’hui affichée par les responsables de la gestion publique de l’eau d’intervenir davantage dans les décisions affectant les modes d’occupation des sols. Il s’interroge sur les conditions stratégiques de réussite d’un tel projet de gestion ” spatiale ” de l’eau face aux filières de gestion publique des espaces, en prenant comme exemple les efforts menés en la matière par les agences de l’eau françaises. Après un rapide panorama des rapports entre politique de l’eau et gestion publique des espaces, il expose à l’aide des travaux de Boltanski et Thévenot (1991) le mode de légitimation des agences afin de souligner ses lacunes pour promouvoir une gestion spatiale de l’eau. L’examen des stratégies observées pour y pallier conduit à conditionner l’émergence significative d’une gestion spatiale de l’eau à un renouvellement du rapport qu’entretiennent les gestionnaires de l’eau avec le politique d’une part, avec la nature d’autre part, ce qui reviendrait pour eux à s’affranchir des apories de la modernité dans la conception de leur action.

consulter l'article en ligne

N° 115 : Ambiances et espaces sonores


Imprimer