Imprimer

N° 112 : Ville et Démocratie



La démocratie locale en France : enjeux et obstacles.

par Albert LEVY

Pour comprendre les difficultés d’approfondissement de la démocratie locale en France, il faut en rechercher les obstacles dans son histoire et dans sa culture politique. Le territoire français est, en effet, structuré par une double opposition : central contre local et représentation contre participation, héritage de son passé et reflet d’une longue tradition politique. Ces oppositions historiques se perpétuent aujourd’hui. On propose de vérifier cette hypothèse en examinant les politiques menées depuis la décentralisation (1982) jusqu’à la récente loi sur la “démocratie de proximité” (2002), ainsi que quelques expériences de démocratie participative pratiquées par certaines villes, pour en dégager les caractéristiques particulières et interroger la validité et la réalité de ces expériences. Un bilan comparatif plus poussé de ces pratiques reste à faire. On montrera également l’importance de l’enjeu de la démocratie locale : face à la crise de l’Etat qui décentralise et déconcentre son administration et à la mondialisation qui recompose les territoires, le local est appelé à jouer un rôle nouveau, pour retrouver des rapports nouveaux avec le central et le global. Pour la ville de l’âge démocratique, la ville occidentale moderne, qui fonctionne comme un territoire-ressource pour ses habitants, l’approfondissement des structures démocratiques, par la participation de tous les acteurs locaux et des citoyens, s’avère indispensable pour la réussite des politiques urbaines et des projets urbains.

consulter l'article en ligne

N° 112 : Ville et Démocratie


Imprimer