Imprimer

N° 113-114 : Architecture et habitat dans le champ interculturel



Danse hip-hop et usages des espaces publics.

par Sylvia FAURE

Avec l’institutionnalisation de la danse hip-hop en France, depuis plus de quinze ans, les activités situées dans des espaces institutionnalisés (les salles de danse, les maisons de quartiers) ont très largement supplanté celles de la ” rue “. En cela, les pratiques actuelles interrogent le sens et la forme de la danse hip-hop qui s’est longtemps associée à une culture populaire de rue. À partir de l’analyse comparative des usages sociaux et sexuels des espaces publics, ce texte vise à contribuer à la connaissance sociologique des modes d’apprentissage des danseurs et danseuses.

consulter l'article en ligne

N° 113-114 : Architecture et habitat dans le champ interculturel


Imprimer