Imprimer

N° 113-114 : Architecture et habitat dans le champ interculturel



Bali : pratiques héritées et modèles recomposés.

par Nathalie LANCRET

Si, depuis des temps anciens Bali est le lieu de circulation et de confrontation d’influences culturelles majeures, les échanges s’inscrivent désormais dans un contexte singulier marqué par l’intégration de l’île dans une Indonésie pluri-ethnique et pluri-confessionnelle, par son ouverture au tourisme de masse et par l’accélération des processus d’internationalisation qui en résultent.
Débute alors un mouvement de réflexion et de normalisation sur ce qu’est ou devrait être l’architecture domestique, qui a eu pour conséquence de composer ce que nous appellerons un nouveau capital architectural. Celui-ci codifie les échanges entre des modèles et des pratiques hérités (transmis oralement selon des traditions séculaires) et de nouvelles expressions architecturales et urbaines initiées et expérimentées ailleurs, en Occident notamment, construites en référence au regard supposé que le monde porte sur la société balinaise, appréhendée comme un bien de consommation touristique.

consulter l'article en ligne

N° 113-114 : Architecture et habitat dans le champ interculturel


Imprimer