Imprimer

N° 126 : Les lieux des liens sociaux



Vivre le quartier à Tananarive. De la remise en cause d’un mythe urbain universel

par Catherine FOURNET-GUÉRIN

Comme dans nombre de grandes villes du monde, les habitants de Tananarive, la capitale de Madagascar, développent des discours relatifs au quartier qui se fondent principalement sur l’analogie entre le quartier et le village. Aussi semble-t-il intéressant de s’interroger sur l’origine de cette analogie dans les discours des citadins, ainsi que sur sa signification : on souhaite montrer qu’elle a pour fonction de projeter une image rassurante de la ville, image qui dissimulerait, et dans le même temps trahirait, les tensions qui traversent la société merina. Pour cela, l’article examine tout d’abord les pratiques et les discours des citadins qui permettent d’accréditer ce mythe du village urbain, avant de remettre en cause ces éléments, pour montrer que cette vision très rassurante ne correspond que très imparfaitement à la réalité.

Mots-clefs : , , , ,

consulter l'article en ligne

N° 126 : Les lieux des liens sociaux


Imprimer