Imprimer

N° 124-125 : Économie des territoires et territoires de l'économie



Le rôle des écoles laitières dans le processus d’innovation des entreprises : réseaux et proximité

par Michel MARTIN, Corinne TANGUY et Pierre ALBERT

Les analyses économiques récentes ayant trait aux systèmes localisés d’innovation reposent sur deux hypothèses complémentaires, la première ayant trait au rôle joué par la proximité entre les acteurs, la seconde tenant au caractère particulier de la connaissance et aux problèmes posés par son transfert. La notion de proximité organisée, développée récemment par les économistes traitant de la question spatiale, souligne qu’au-delà de la proximité géographique, le transfert de connaissances exige aussi une proximité en termes de codes de communication, de systèmes de représentation et de stabilisation d’un système de relations. L’objet de cet article est d’analyser le rôle des écoles laitières (ENIL) et des stagiaires dans la constitution de ces réseaux externes aux entreprises et le transfert de connaissances pour innover. En étudiant les relations entre les entreprises et les écoles, nous faisons l’hypothèse que ces relations jouent un rôle primordial dans la constitution des capacités d’innovation des firmes, sur-tout lorsqu’il s’agit de PME.

Mots-clefs : , , , ,

consulter l'article en ligne

N° 124-125 : Économie des territoires et territoires de l'économie


Imprimer