Imprimer

N° 116-117 : Habiter sans logis



Intervention publique et développement à Hong Kong : un libéralisme en trompe-l’oeil ?

par Louis AUGUSTIN-JEAN

Le développement de Hong Kong a été souvent expliqué par l’attitude libérale de son gouvernement. L’article revient sur ce mythe en analysant les politiques d’aménagement de l’espace depuis les années 1950. La définition du libéralisme (sur laquelle s’appuient les autorités) est tout d’abord fournie. Il est ensuite montré que le gouvernement a pesé lourdement sur l’immobilier, en subventionnant indirectement environ la moitié des logements. Cette politique a permis la mise en place d’une politique de promotion des exportations, puis l’avènement d’une société de consommation. Paradoxalement, cette politique interventionniste n’a pas remis en cause le mythe libéral, les modes d’intervention publique utilisés échappant aux critères retenus dans la définition du libéralisme. Enfin, les changements en matière d’aménagement de l’espace après 1997 ont provoqué des difficultés économiques que Hong Kong a du mal à surmonter.

Mots-clefs : , , , ,

consulter l'article en ligne

N° 116-117 : Habiter sans logis


Imprimer