Imprimer

N° 127 : Pratiques solidaires en ville



Urbanités complexes : la fabrique des lieux « publics » aux Berges du Lacde Tunis

par Pierre-Arnaud BARTHEL

Les « Berges du Lac » constituent le premier jalon d’un mégaprojet d’urbanisation de la lagune de la capitale tunisienne. La formation d’un nouveau territoire urbain très favorisé ne doit pas conduire à penser mécaniquement que la fragmentation urbaine s’accentue à Tunis et qu’avec elle l’urbanité en est réduite à l’entre-soi d’une bourgeoisie émergente. Afin de mettre àl’épreuve cette interprétation trop rapide, cet article focalise sur les lieux marchands (bowlings, restaurants, salons de thé, discothèques…) qui ont éclos depuis 1997 et résument ce qui fait office d’espace « public », géré en fait pour l’essentiel par des entrepreneurs privés et contrôlé par l’État. Leur succès fulgurant doit à la mise en scène d’une modernité consensuelle aux référentiels fortement mondialisés. L’article montre que ces lieux marchands construisent une urbanité en mouvement qui, loin d’être figée, articule et intègre sans doute autant qu’elle exclut. Les liens sociaux qui en résultent, basés sur des réseaux résidentiels communautaires et affinitaires, sont certes pour une part influencés par le caractère élitiste de ce nouveau morceau deville, mais échappent également à cette forte qualification du territoire en autorisant en certains lieux une réelle mixité sociale.

Mots-clefs : , , ,

consulter l'article en ligne

N° 127 : Pratiques solidaires en ville


Imprimer