Imprimer

N° 138 : Ouvertures sur les frontières



Naples : repenser la ville à partir de la qualité des frontières internes

par Camille GENDRAULT

À la fois lieu de différences et de convergences, la ville est traversée de frontières sensibles qui, bien qu’elles ne soient ni inscrites au sol ni tracées sur le plan, organisent les représentations collectives d’un espace urbain. Les images cinématographiques en font un révélateur privilégié et conduisent à s’interroger sur le mythe d’une identité citadine reposant sur l’homogénéité. L’examen du cas napolitain, villeseuil et fragmentée, invite ainsi à repenser les relations entre découpages internes et construction d’une identité collective, à partir de la notion paradoxale de frontière poreuse.

Mots-clefs : , , , ,

consulter l'article en ligne

N° 138 : Ouvertures sur les frontières


Imprimer