Imprimer

N° 138 : Ouvertures sur les frontières



Métropolisation et intégration transfrontalière : le paradoxe luxembourgeois

par Christophe SOHN, Olivier WALTHER

À partir de l’exemple de Luxembourg, cet article traite de l’intégration des espaces frontaliers métropolitains, en s’interrogeant sur l’articulation de leurs propriétés institutionnelles et fonctionnelles. Dans un premier temps, il questionne l’évolution fonctionnelle de l’aire métropolitaine en prenant pour variable l’intensité des flux pendulaires, l’objectif étant de montrer l’existence d’un espace métropolitain aux dimensions transfrontalières. Dans un second temps, l’article examine les initiatives entreprises dans le domaine de l’intégration institutionnelle par les acteurs politiques. Le cas luxembourgeois permet alors de montrer que, contrairement à d’autres métropoles européennes et de manière paradoxale, il n’existe aujourd’hui aucune gouvernance métropolitaine transfrontalière susceptible de répondre aux enjeux de l’aire fonctionnelle préalablement définie. Cette situation singulière résulte du rôle prépondérant de l’État luxembourgeois – plutôt que de la Ville – dans les dynamiques métropolitaines.

Mots-clefs : , , , , ,

consulter l'article en ligne

N° 138 : Ouvertures sur les frontières


Imprimer