Imprimer

N° 140-141 : Paradoxes de la mixité sociale



Inner City Blues : niveau de vie, main-d’oeuvre précaire et taudis dans le Londres de la fin du XIXe siècle

par Malcolm MANSFIELD

L’enquête célèbre sur la pauvreté à Londres de Charles Booth traitait indirectement du problème sanitaire dû au surpeuplement des logements ouvriers (taudis). Constatant l’échec d’une approche du logement insalubre présupposant le relogement en priorité des travailleurs méritants et la dispersion des travailleurs non méritants à la suite des démolitions, Booth signalait les risques pour le niveau de vie résultant de la proximité des travailleurs occasionnels et des travailleurs démoralisés. Cette proximité causée par l’immobilisation des travailleurs autour des bassins d’emploi « irréguliers » fut mise en scène à travers les cartes de la pauvreté. En fin de compte Booth mobilisait le même appareil conceptuel moralisateur pour traiter le problème du marché du travail que celui des réformateurs sanitaires. En réalité, dans les deux cas le problème était identique : le niveau très bas de conduite morale de certains travailleurs intermittents.

Mots-clefs : , , , ,

consulter l'article en ligne

N° 140-141 : Paradoxes de la mixité sociale


Imprimer