Imprimer

N° 127 : Pratiques solidaires en ville



Hip-Hopéra, trois paradoxes et un lieu

par par Laurette WITTNER

« Hip-Hopéra » est le nom d’un événement culturel. Né d’un concoursde logiques et de circonstances, il est foyer de convergence d’une dynamique associative, d’une architecture multiplement habitée et investie, et du fonctionnement d’une institution : l’Opéra national de Lyon. De ces facteurs hétérogènes surgissent de multiples contradictions qui trament les utilisations, appropriations et significations d’un lieu : le parvis de l’opéra de Lyon. L’événement Hip-Hopéra a créé l’une de ces composantes nécessaires à laproduction de liens : la proximité entre des groupes, à distance suffisante pour qu’ils puissent au moins s’observer sans malveillance. Le prestige de l’Opéra et la force de ce lieu, riche de significations, ont suscité, en tant qu’espace-cadre, des significations partagées. C’est donc bien le lieu, plusque l’événement, qui est actant : il participe intrinsèquement des liens, pourautant qu’il en est lieu d’être.

Mots-clefs : , , ,

consulter l'article en ligne

N° 127 : Pratiques solidaires en ville


Imprimer