Imprimer

N° 130 : L'hisoire dans la recherche urbaine



De la protection de la nature au développement durable : vers un nouveau cadre de savoir et d’action ?

par Lionel CHARLES et Bernard KALAORA

L’émergence de l’environnement dans les années 1960 est en rupture avec la perspective de la nature comme construction sociale et avec le clivage nature/société, supposé le fonder. Les politiques de la nature s’éloignent des politiques sectorielles, étroitement encadrées mais associées à des enjeux ambitieux d’aménagement du territoire. Aujourd’hui, des développements diffus et multiformes, déterritorialisés et mondialisés, irriguent les mondes ruraux et urbains par des réseaux complexes d’acteurs et de pratiques. La prégnance de l’environnement aboutit à une reconfiguration des dispositifs institutionnels et des pratiques collectives du territoire et de sa protection : un remodelage des cadres cognitifs et pratiques de l’action, introduisant la fluidité et l’échange, pour assurer cohérence et coordination d’une part, pilotage du long terme d’autre part.

Mots-clefs : , , , ,

consulter l'article en ligne

N° 130 : L'hisoire dans la recherche urbaine


Imprimer