Imprimer

N° 135 : Le consommateur ambulant



Consommer dans le métro, une question d’engagement dans le temps et l’espace

par Marion TILLOUS, Vincent KAUFMANN et Nicolas LOUVET

L’article traite de la consommation ambulante dans les pôles d’échanges. À partir d’une enquête qualitative dans quatre sites franciliens portant sur la manière qu’ont les usagers de s’engager dans un pôle d’échanges, il propose une lecture de la consommation ambulante. Au fil des résultats, il apparaît que la consommation dans les espaces de mobilité dépend à la fois des « capabilités » du voyageur et des attri-buts des lieux. La rencontre de ces deux types d’attributs bute cependant sur deux obstacles à la consommation. D’une part, les lieux d’échanges ne peuvent être compris que par le biais de processus cognitifs faisant appel à l’abstraction : pour se déplacer, le voyageur sort mentalement du lieu et se déplace dans le plan de réseau dont les symboles signalétiques sont les seuls référents situés. D’autre part, les lieux sont aménagés de façon que la fonctionnalité prime sur l’aisance.

Mots-clefs : , , , ,

consulter l'article en ligne

N° 135 : Le consommateur ambulant


Imprimer