Imprimer

N° 142 : Sociologies et architecture



Une position professionnelle difficile. François Lautier, « sociologue » dans une école d’architecture (1967-2008)

par Gérald HOUDEVILLE

L’article suivant repose sur l’analyse du témoignage recueilli en 2008 auprès de François Lautier – dans son ultime année d’enseignement à l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-La Villette – à propos de sa carrière, entamée à la fin des années 1960, comme enseignant de sociologie au sein de cet établissement. Incarnant le refus d’entrer dans les cadres de disciplines établies, la volonté de maintenir un lien original, décloisonné entre sciences humaines et architecture dans l’enseignement et la recherche, le discours de l’interviewé permet de reconstituer les rapports et leurs transformations entre des univers disciplinaires qui se sont progressivement bâtis au cours de cette carrière individuelle. À cet égard, la vision, nécessairement subjective, de l’interviewé tend à souligner la condition aujourd’hui minoritaire d’une position façonnée à contre-courant de la disciplinarisation des savoirs.

Mots-clefs : , , , ,

consulter l'article en ligne

N° 142 : Sociologies et architecture


Imprimer