Imprimer

N° 144-145 : Les pratiques populaires de l’espace



Préservation de l’environnement littoral et inégalités écologiques. L’exemple du Touquet-Paris-Plage

par Valérie DELDRÈVE

À partir d’une étude (INECOLITO Deboudt coord. PUCA-MEDD, 2005-2008) menée sur un site de la Côte d’Opale (Pas-de-Calais) doté de fortes aménités environnementales, une station balnéaire réputée – Le Touquet-Paris-Plage –, cet article propose une lecture des formes d’inégalités écologiques que développent l’attractivité croissante des sites littoraux et la montée concomitante des préoccupations écologiques. Il s’agit, à travers la manière dont les résidents de ces sites définissent et qualifient leur environnement naturel et urbain, à travers les usages qu’ils ont de ses aménités, et la légitimité qu’ils s’octroient et octroient aux autres usagers potentiels (résidents et touristes) à en bénéficier, de montrer comment l’écologisation des sociétés, au sens de Kalaora (2001), conduit à activer des logiques de ségrégation sociale légitimées par la nécessité de réguler l’accès aux sites naturels littoraux.

Mots-clefs : , , , ,

consulter l'article en ligne

N° 144-145 : Les pratiques populaires de l’espace


Imprimer