Imprimer

N° 142 : Sociologies et architecture



Pour une sociologie « constructiviste » de l’architecture

par Christophe CAMUS

Peut-on parler aujourd’hui d’une sociologie de l’architecture ? Cet article défend l’idée qu’une sociologie de l’architecture liant acteurs, pratique et production est aujourd’hui possible. Cela, en dépassant les blocages installés dès l’arrivée des sciences humaines et sociales dans l’enseignement supérieur de l’architecture. En effet, la posture critique des années 1970 avait incité la recherche à privilégier deux directions : une approche des usages de l’habitat et de l’architecture, ou une analyse de la profession d’architecte. Les recherches menées depuis les années 1980, qui prennent en compte le renouveau de l’architecture française et de sa médiatisation, posent les bases d’une nouvelle sociologie de l’architecture. C’est cette dernière que nous avons tenté de définir d’un point de vue « constructiviste ».

Mots-clefs : , , , ,

consulter l'article en ligne

N° 142 : Sociologies et architecture


Imprimer