Imprimer

N° 144-145 : Les pratiques populaires de l’espace



De l’espace dancehall comme refuge cathartique à la Jamaïque

par Abdoulaye GAYE

L’objectif de cet article est d’identifier la fonction sociale du dancehall dans un contexte de crise multiforme. À travers l’analyse des réactions des participants à deux manifestations organisées autour de cette musique populaire, nous explorons l’utilisation du dancehall en tant qu’espace thérapeutique. Les résultats de l’enquête qualitative menée sur terrain entre 2006 et 2008 démontrent que les participants aux moments de divertissement utilisent les éléments intrinsèques de ce champ pour développer une stratégie hédoniste qui les libère ponctuellement de l’angoisse existentielle. C’est à travers cette stratégie hédoniste que la catharsis est mise en oeuvre. Ainsi l’espace dancehall est perçu comme un lieu de dépassement des incertitudes de la réalité sociale. Face aux contraintes conjoncturelles, les participants aux festivités se situent dans la perspective de la catharsis par la danse. Cependant, le dancehall reste un espace de production culturelle paradoxal, qui reproduit plus qu’il ne conteste les déterminismes d’une société aux structures rigides.

Mots-clefs : , , , ,

consulter l'article en ligne

N° 144-145 : Les pratiques populaires de l’espace


Imprimer