Imprimer

N° 147 : Quelle ville durable



Des sols agricoles au service de la résilience urbaine : réflexions à partir du cas de la Russie

par Louiza BOUKHARAEVA et Marcel MARLOIE

Le développement durable des villes implique aussi de réduire la vulnérabilité alimentaire et résoudre également le mal-être révélé par les violences dans les banlieues. Pour ce faire, il faut revoir l’usage des sols agricoles périurbains, en s’inspirant de l’expérience d’autres régions du monde. Ainsi, le jardinage urbain à grande échelle pratiqué en Europe du Centre et de l’Est fournit des références intéressantes. En Russie, les collectifs de jardins sont une réalisation actuelle résultant d’une forme de conquête sociale. Ce sont à la fois des lieux de villégiature et de production alimentaire, attractifs pour toutes les catégories de la population. Par leur effet thérapeutique, sociocompensateur et stabilisateur, ils sont un amortisseur des crises alimentaires, sociales et économiques.

Mots-clefs : , , , ,

consulter l'article en ligne

N° 147 : Quelle ville durable


Imprimer