Imprimer

N° 151 : Urbanité et tourisme



De l’expertise associative à la constitution d’un contre-pouvoir. Action collective et concertation à Paris Rive Gauche

par Héloïse NEZ

Dans les dispositifs de démocratie participative, l’impact des citoyens se limite souvent à l’échelle des quartiers, sans pouvoir peser sur les grandes transformations urbaines. Pourtant, à Paris Rive Gauche, les acteurs associatifs sont parvenus à avoir un impact non négligeable sur un projet urbain de grande ampleur. En s’interrogeant sur cette exception, cet article montre que les associations peuvent imposer leurs savoirs sur la table des négociations, en dépit des questions d’échelles et de la dimension économique des projets, à partir du moment où elles arrivent à saisir les effets d’opportunités politiques, à développer une capacité de contre-expertise et à s’inscrire dans une double dynamique de coopération et de contre-pouvoir. Cette articulation entre des logiques de savoir et de pouvoir est sans doute la condition pour que les citoyens puissent se faire entendre sur les questions d’urbanisme à grande échelle.

Mots-clefs : , , , ,

consulter l'article en ligne

N° 151 : Urbanité et tourisme


Imprimer