Imprimer

N° 150 : Vers la ville «insulaire» ?



De la nature à vendre : fabrique urbaine et construction d’extra-territorialité à Recife (PE, Brésil)

par Fanny VUAILLAT

Les nouvelles tendances du marché immobilier à Recife (PE, Brésil) dessinent les dynamiques de la fabrique de la ville. L’intégration du thème de la nature dans la conception et la promotion de programmes immobiliers fermés et sécurisés montre la manière dont la fabrique de la ville insulaire et fragmentée se renouvelle. Cet article propose, dans un premier temps, de mettre en lumière le récent changement de rhétorique marketing des promoteurs immobiliers. Puis, divers exemples (portraits de plusieurs condomínios fechados en ville ou à ses marges, prise de position municipale ou encore discours des habitants) illustreront le renouvellement des ressorts qui soustendent la fabrique de la ville fragmentée, en sollicitant la nature et les loisirs comme nouvel idéal de l’habiter. La récurrence de la figure de l’extra-territorialité, que ce soit dans la conception ou la promotion des programmes ou dans la sensation des résidents de ces nouveaux complexes résidentiels, illustre une manière d’habiter se généralisant.

Mots-clefs : , , , , , ,

consulter l'article en ligne

N° 150 : Vers la ville «insulaire» ?


Imprimer